Latest Event Updates

Le Rire des anges, des brassières toutes douces pour nouveaux nés

Publié le

Il y a quelques jours (bon, ok, ça se compte en semaines en fait…) j’ai eu la chance de gagner une des jolies brassières pour nouveau né tricotées par ma copinet’ Le Rire des Anges. Alors vous allez me dire : « Mais tes enfants ne sont pas un peu grands ? ». Effectivement, les brassières vont jusqu’au 6 mois, et même si mes enfants sont de petits gabarits, cela fait un moment qu’ils ont dépassé cette taille. Mais il y a dans mon entourage, un petit bébé prévu pour bientôt et à qui cela ira très bien ! Mais en attendant que ce joli bébé pointe sa frimousse, la brassière Le Rire des Anges a atterri chez moi et j’ai eu la chance de constaté de sa qualité.

Brassière Bébé Renard, Le Rire des Anges

Des brassières pour nouveaux nés toutes douces

La première chose qui m’a frappée en prenant ce petit gilet entre les mains est la douceur au touché. Ces brassières sont tricotées en pure laine, choisie avec soin pour être la plus douce possible afin de respecter les peaux fragiles des bébés. Elles sont toutes faites en laine car cette matière limite les déperditions de chaleur et aide les bébé à réguler leur température.

Détails de la brassière Bébé Renard, Le Rire des Anges

Des brassières de qualité

Les brassières Le Rire des Anges sont faites à la main (et en France mais vous l’aurez sans doute deviné !). Les points sont réguliers et exécutés avec une telle finesse qu’on ne peut que s’extasier devant ce travail.

Brassière Le Rire des Anges ouverte

Des modèles originaux

La créatrice fonctionne au coup de cœur. Lorsqu’elle voit un nouveau tissu qui lui plaît, elle imagine immédiatement son nouveau modèle. J’ai gagné le modèle « Bébé renard », une brassière pouvant aller aussi bien à une petite fille qu’à un petit garçon. Mais il existe à ce jour 23 modèles disponibles sur la boutique (entre 39,90 € et 45,90 €). Des modèles mixtes, d’autres plus féminins et d’autres plus masculins. Certains sont assez classiques (le modèle encre), d’autres arborent quelques fantaisies : une petit lapin (et son petit pompon en guise de queue), un joli nuage ou quelques étoiles. Et celui que je trouve le plus original, le modèle cactus !
Bref, il y en a pour tous les goûts !

Brassières cactus le Rire des Anges

Le Rire des Anges c’est aussi

Le Rire des Anges fabrique également des mots au tricotin (entre 12,90 € et 26,90 € selon la taille) et des capes de bain (24,90 €). Mais Le Rire des Anges c’est aussi le blog d’une maman qui nous parle de ses bonheurs et de ses loisirs avec son petit garçon. Elle évoque également son long et douloureux parcours de PMA, et depuis peu elle nous raconte sa seconde grossesse ! Voilà comment je l’ai connue, depuis deux ans, date d’ouverture de nos deux blogs, nous échangeons régulièrement autour de nos expériences de maman ! Alors en plus de sa boutique, n’hésitez pas à aller lire les articles de cette maman au grand cœur et au dynamisme impressionnant !

Pour ne rien rater d’elle, abonnez-vous sur les réseaux sociaux :

De mon côté je vais attendre patiemment la naissance du joli bébé qui portera la brassière toute douce qui lui est réservée !

Save

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Calendrier de l’Avent pour les grands-parents

Publié le

Comme je l’ai dit il y a quelques jours, il n’y a pas de raison que seuls les enfants aient le droit à un calendrier de l’Avent ! Alors après le calendrier de Papa À Dada ! je vous présente aujourd’hui le calendrier destiné aux grands-parents de Colombe et Petit O’ ! J’ai eu l’idée de ce calendrier en parlant avec ma maman ces derniers jours. Elle me disait qu’ils n’avaient pas besoin de cadeaux pour Noël et qu’un dessin des enfants leur ferait bien plus plaisir que n’importe quel cadeau acheter ! Étant en pleine préparation de calendriers en ce moment (eh oui, le temps presse !) j’ai tout de suite fait l’association, et j’ai décidé faire fabriquer un calendrier de l’Avent par mes enfants, et notamment par Colombe (3 ans 1/2).

Le matériel nécessaire

Préparer le calendrier de l'Avent

  • Deux grandes feuilles rigides comme celles qu’on utilise pour le scrapbooking
  • un crayon à papier
  • des feutres, stylos ou crayons de couleur
  • un cutter
  • de la colle
  • un feutre doré ou argenté
  • une « grille* » pour aider à tracer les cases (facultatif)

*grille : lorsqu’on achète un jeu de société, les différentes pièces en carton sont souvent présenté sous forme de planche sur laquelle ces pièces sont prédécoupées. Je garde souvent les planches après avoir retiré les pièces du jeu.

Réaliser le calendrier de l’Avent

Tracer 25 cases sur la première feuille ou fixer la grille en laissant 25 cases apparentes (laisser la grille sur la feuille aidera l’enfant à contenir son dessin dans les cases). Demandez à l’enfant de faire un dessin dans chaque case. Si l’enfant est jeune, il aura peut être besoin qu’on l’aide à trouver l’inspiration. Mais si on le laisse libre, il aura sans doute des idées surprenantes. C’est ainsi que Colombe a repassé un coup de crayon sur le dessin figurant déjà sur la feuille, pour un résultat très sympa. Mais c’est un peu long de dessiner dans les 24 cases, alors il faudra peut être plusieurs séances. Si le temps presse, vous pouvez faire comme Colombe et terminer en mettant quelques autocollants, mais attention, veillez à choisir vos plus jolis autocollants (dans ce domaine, La Reine des Neiges est une valeur sûre !).

préparer les cases du calendrier de l'Avent

dessins d'enfants pour le calendrier de l'Avent

dessins d'enfants pour le calendrier de l'Avent

Reportez les cases sur la deuxième feuille en veillant à ce que leur emplacement corresponde à celui des cases de la première feuille. Puis découpez 3 côtés de chacune des cases. Collez la deuxième feuille sur la première (sans mettre de colle sur les cases). Puis numérotez les cases de 1 à 25.

découper les cases du calendrier de l'Avent

Calendrier de l'Avent en dessins d'enfant

case du calendrier : dessin de bonhomme

Case du 25 décembre : Joyeux Noël

Et voilà ! Je suis sûre que ce calendrier de l’Avent par les enfants ravira mes parents ! Et pourquoi 25 cases ? Eh bien pour souhaiter un joyeux Noël à Grand-Père et Grand-Mère le 25 décembre, puisque nous n’aurons pas la chance d’être avec eux !

Save

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

On prépare Noël avec Pomme d’Api (+concours)

Publié le

L’année dernière nous avons découvert le numéro de Pomme D’Api spécial Noël et nous l’avons adoré ! Composé de 24 histoires à lire en attendant Noël, il nous avait tellement plu que nous avions décidé d’en faire une tradition ! C’est donc avec impatience que nous attendions le Pomme d’Api spécial Noël 2016 ! Et c’est  Bayard Presse Jeunesse  qui nous l’ont offert et qui l’ont accompagné du numéro hors-série « Mon petit cahier de jeux de Noël » !

Pomme d’Api : 24 histoires pour attendre Noël

pomme-api-noel-2016

Cette année, le calendrier de l’Avent raconte l’histoire d’une famille de géants, et plus particulièrement du petit garçon, Jean Géant. Je ne vous en dirait pas plus sur l’histoire (puisque de toutes façons, l’Avent n’a pas commencé alors je n’ai pas lu l’histoire ! Hihi, je me laisse la découvrir en même temps que mes enfants !), mais on nous promet une aventure extraordinaire ! Les dessins sont vraiment jolis et plein de douceur. Cela présage d’une belle histoire ! Comme l’an dernier, on peut fabriquer un calendrier de l’Avent en papier pour suivre l’histoire. Cette année, ce calendrier prend la forme d’une chaussette de géant ! Nous l’avons déjà préparée et elle est même accrochée parmi les première décorations de Noël de la maison.

La grande histoire Pomme d'Api : "Le plus beau cadeau du monde"

jean-geant-pomme-api-maman

Et toujours la nouvelle formule Pomme d’Api

Il y a quelques mois, Pomme d’Api paraissait sous une nouvelle formule, et je vous en ai d’ailleurs parlé ici. Ce numéro de Noël ne fait pas exception, et il s’articule sur le même plan. Il accorde toujours une grande importance à la stimulation visuelle avec des photos d’enfants (aux expressions très prononcées) et de jolis dessins. Les rubriques proposées favorisent l’acquisition de nouveaux savoirs :

  • Comment on fabrique le chocolat ? Qui a passionné notre grande gourmande !
  • Anim’oh ! Pour découvrir à chaque fois la vie d’un nouvel animal.
  • Le cahier destiné aux parents avec ce mois-ci des idées pour s’amuser en famille.
  • Les P’tits Philos
  • Les devinettes
  • Les petites histoires et les bandes dessinées de nos héros préférés
  • et bien sur les jeux !

Dis, Pomme d'Api... Comment on fabrique le chocolat ?

Anim'Oh ! Le manchot

Et dans ce numéro spécial Noël, en plus du calendrier de l’Avent, l’enfant est invité à fabriquer sa propre crèche en papier. Cette petite activité est précédée d’une explication de la signification de la crèche, de la naissance de Jésus et des symboles qui l’entourent. Colombe et moi nous sommes donc mise au travail, et elle orne maintenant notre salon !

creche-calendrier-pomme-api

Mon petit cahier de jeux de Noël

Mon petit cahier de jeux de Noël- Pomme d'Api 2016

Mon petit cahier de jeux de Noël est le numéro hors-série de Pomme d’Api pour préparer Noël. On y trouve :

  • Des bandes dessinées de nos héros préférés : Petit Ours Brun, SamSam (le nouveau héro favori de Petit O’), Mimi Cracra (alors là c’est moi qui retombe en enfance !)
  • Des jeux d’observation : compléter une suite logique, retrouver l’ordre de déroulement d’une histoire, trouver l’intrus…
  • Des coloriages
  • Et des autocollants pour recréer le Noël de Petit Ours Brun !

SamSam

Mimi Cracra

jeu d'observation Petit Ours Brun

Colombe (3 ans 1/2) s’est tout de suite appropriée ce cahier ! Nous avons fait certains jeux ensemble car elle avait besoin que je lui explique la consigne. Mais elle passe aussi de longs moments à colorier seule ses petits cadeaux, certainement en rêvant à ceux qui seront sous notre sapin le matin de Noël ! Quant aux histoires, elles réunissent toute la famille, puisque Petit O’ (22 mois) ne raterait pas une aventure de SamSam ou de Petit Ours Brun !

colorier-cadeaux

colorier-boules-noel

concours-pomme-api-noel-2016

Concours

Aujourd’hui, Bayard Presse Jeunesse me permettent de vous gâter vous faisant gagner Mon petit cahier de jeux de Noël et il n’y aura pas un mais 10 gagnants ! Pour tenter votre chance, il vous suffit de :

Ce concours débute aujourd’hui, samedi 26 novembre 2016 et se terminera samedi 3 Décembre 2016 à 23h59. Les résultats seront annoncés en édit de cet article dans les plus brefs délais (mais je suis maman avant tout donc je peux aussi avoir des imprévus) et les gagnants devront me transmettre leur coordonnées rapidement. Je ne suis pas responsable de l’envoi des lots, les cahiers gagnés seront envoyés par Bayard Presse Jeunesse. Concours réservé à la France Métropolitaine.

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Une carte postale d’Irlande – Voyageons ludique

Publié le

Ce mois-ci, Voyageons Ludique, le rendez-vous de Souris Maman nous emmène en Irlande ! Pour moi, c’était l’occasion de replonger dans les photos d’un voyage que j’avais fait en 2003, de redécouvrir les paysages et les photos d’enseignes Guinness qui me plaisaient tant ! À l’époque j’avais fait le tour de l’Irlande en voiture, dormant dans les auberges de jeunesse et les campings qu’on trouvait sur notre route (et le camping en Irlande pour les fêtes de fin d’année, il n’y fait pas très chaud !). Cela reste un très beau souvenir de jeunesse !

album-irlande

photos-guinness

Le Comptoir Irlandais nous met dans l’ambiance

Un nouveau voyage en Irlande n’est pas prévu pour le moment, même s’il me ferait très plaisir. Alors pour retrouver l’ambiance chaleureuse de ce beau pays, j’ai fait un petit tour au Comptoir Irlandais. Comme son nom l’indique, c’est un magasin dans lequel on trouve toutes sortes de produits venant d’Irlande : de la bière et du whisky (hihi ! bien sûr !) mais aussi de magnifiques pulls, du thé, des mugs très britanniques, des confiseries improbables en France ! Cette enseigne compte 45 magasins en France et certains d’entre eux proposent un service très particulier : poster une carte postale comme si elle venait d’Irlande !

Le comptoir Irlandais

Une carte postale d’Irlande !

Dans certains Comptoir Irlandais, dont celui de Rouen où je me suis rendue, on peut trouver une jolie boîte aux lettres toute verte dans laquelle on peut poster une carte postale d’Irlande faire comme si elle venait vraiment de là-bas ! Et tout y est : les cartes postales aux paysages d’Irlande et les timbres ! Les boîtes aux lettres sont relevées une fois par semaine et les cartes transitent par la poste centrale de Cork avant d’atteindre leur destination !

boîte aux lettres irlandaise

poster une carte d'Irlande

Curieuse de nature, j’ai voulu essayer, et comme ce rendez-vous est toujours l’occasion de partager, j’ai écrit un petit mot aux copines ! Une semaine après l’envoi, Souris… maman, Je ne suis pas une super maman… mais j’y travaille, et moi avons reçu nos cartes postales d’Irlande.

carte-postale-irlande

 Et voilà, le temps d’une carte postale, j’ai pu replonger dans mes souvenirs ! Je remercie le Comptoir Irlandais de Rouen pour son accueil et ses explications (malgré mes enfants impatients d’aller au parc !) et si vous avez l’une de ces boutiques près de chez vous, je vous invite à y faire un tour. Dépaysement garantit !

Les enfants n’ont pas vraiment participé au rendez-vous ce mois-ci (même s’ils ont visité la boutique avec moi) : nos vacances de la Toussaint ont été très chargées et fatigantes, le rythme de l’école est également difficile, alors nous faisons un peu moins d’activités à la maison ces temps-ci !

Save

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Calendrier de l’Avent en papier bulles

Publié le

Le mois de Décembre approche à grands pas, et il est temps de finir de préparer les calendriers de l’Avent ! Mais comme il n’y a pas que les enfants qui ont le droit à leur calendrier, j’ai préparé un petit calendrier ludique pour Papa À Dada ! et ce, en quelques minutes ! L’idée m’est venue de Pinterest et le principe est simple : qui n’aime pas éclater les bulles du papier bulles ? Avouez, on adore tous faire ça ! Alors j’ai confectionné un calendrier de l’Avent en papier bulles avec une bulle à éclater chaque jour !

Le matériel pour fabriquer un calendrier de l’Avent en papier bulles

  • une feuille de papier rigide (ici du Bristol)
  • un crayon
  • une gomme
  • des feutres
  • une règle
  • une feuille de papier bulles un peu plus grande que la feuille de papier
  • du scotch/ washi tape

Réalisation

Dessiner un sapin sur une feuille rigide

Il faut d’abord dessiner et colorier un sapin de Noël (avec quelques paillettes sur l’étoile c’est plus chouette !) sur la feuille de papier.

Coller le papier bulle sur la feuille

Puis on recouvre la feuille de papier avec la feuille de papier bulles que l’on fixe solidement avec du scotch. On peut ajouter un joli washi tape sur les bords pour former un joli cadre. Enfin, on numérote de 1 à 24 des bulles au hasard du le sapin. Et il n’y a plus qu’à accrocher le calendrier au mur ! Ici, il a trouvé sa place devant le bureau de Papa À Dada ! qui va pouvoir faire de petite pause quand il travaillera !

bureau-calendrier-papier-bulles

calendrier-avent-papier-bulles-sapin

Alors, ce calendrier vous plaît ! Ici je suis sûre qu’avec on va s’éclater ! (oui, il fallait que je fasse ce mauvais jeu de mot…) Et les bulles qui restent ? Eh bien le 25 décembre ça sera Noël, alors c’est cadeau !

Save

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

De A à Z : le super cahier d’activités pour jouer avec l’alphabet

Publié le

C’est un livre un peu spécial que je vous présente aujourd’hui pour « Chut les enfants lisent« , puisqu’il s’agit en fait d’un super cahier d’activités : De A à Z : jouer avec l’alphabet des éditions 205. Colombe (3 ans 1/2) s’intéresse beaucoup aux lettres, et c’est d’autant plus vrai depuis qu’elle va à l’école. Alors ce cahier tombe à pic pour l’occuper !

super cahier d'activités : jouer avec l'alphabet

Le super-cahier d’activités

Le cahier présente 28 pages détachables :

  • 1 page dans laquelle on peut découper une petite boîte qui servira de rangement
  • 26 pages correspondant chacune à une lettre de l’alphabet
  • 1 page reprenant et expliquant les différents termes de typographie

Jouer avec les lettres

Sur chaque feuille est représenté une lettre stylisée d’un côté, et de l’autre côté, la même lettre représentée dans 12 polices d’écriture différentes. Les pages peuvent être coloriées, puis découpées. L’enfant peut alors former des mots avec les 12 exemplaires de chaque lettre qu’il possède, ou reconstitué le puzzle qui forme une lettre.

lettres stylisées du super cahier d'activités

différentes polices d'écriture

Colombe (et moi, oui, j’avoue je n’ai pas résisté à l’idée de m’amuser avec ce cahier) avons bien profité des coloriages. Puis j’ai découpé les feuilles afin de former le stock de lettres qui nous permettrait de jouer. Je n’ai pas laissé la partie découpage à Colombe car je tenais à ce que cela soit fait très proprement, mais un enfant un peu plus vieux serait tout à fait capable de le faire seul.

Une fois la tâche terminé, nous avons commencé à jouer avec les lettres. Je lui ai présenté les lettres ce qui lui a permis de revoir ou d’apprendre de nombreuses informations :

  • il existe 26 lettres qui permettent d’écrire des mots : a, b, c…
  • ces lettres peuvent être écrite de plusieurs manières différentes : polices différentes, majuscules, minuscule, imprimerie, attachée…

J’ai ensuite choisi un mot à composer avec ces lettres en prenant en compte différents critère :

  • des lettres que Colombe connaissait
  • des syllabes simples (pas de diphtongue)
  • que chaque lettre ne soit présente qu’une seule fois (pour pouvoir écrire ce mot en utilisant une seule police d’écriture)
  • un mot que Colombe voit souvent

Le mot choisi est donc « samedi ». Nous avons pris les lettres et écrit le mot en n’utilisant qu’une seule police et en comparant puis en les mélangeant. Cela nous a donné l’occasion de décomposer le mot afin de comprendre la formation des sons, mais aussi de comparé l’aspect visuel que prenait le mot en fonction de la police choisie.

jouer avec le mot "samedi"

jouer avec le mot "samedi"

Puis j’ai montré à Colombe qu’en triant les lettres et en n’en choisissant qu’une seule, elle pouvait recomposer un puzzle et découvrir la lettre dessinée de manière stylisée.

puzzle lettre

puzzle lettre

Mon avis sur le cahier d’activités de A à Z

C’est une très beau livre, le papier est épais et vraiment agréable à toucher. D’ailleurs j’hésite à plastifier les cartes car certes, elles auraient une durée de vie plus longue, mais on perdrait la sensation du papier sous les doigts (les amoureux de livres et d’écriture me comprendront !). Les activités sont stimulantes et intéressantes pour les enfants. Elles développent à la fois des capacités motrices (coloriage, découpage), intellectuelles (apprentissage de la lecture) et artistiques (la typographie est un art, non ?). Et surtout ces activités peuvent réunir des enfants (et adultes) d’âges très différents : chacun y trouvera un intérêt en fonction de ses capacités. Bref, c’est un beau cadeau à faire pour un enfant qui apprend les lettres, la lecture ou que l’on voudrait sensibiliser aux arts visuels !

Super Cahier de A à Z pour jouer avec l’alphabet, éditions 205
prix : 14,50€
âge : de 3 ans à… (bon moi-même je m’amuse bien avec alors que je suis adulte !)

Save

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Ma liste d’envies pour Noël

Publié le

Noël approchant, il est temps de faire un bilan de nos envies au cas où le Grand Barbu déciderait de nous apporter un petit quelque chose. Afin de regrouper le plus d’idées possible, Maman Clémentine nous proposait de publier nos listes en même temps à l’occasion de son rendez-vous « I wish(list) you a merry christmas« . Je vous livre donc la liste de mes envies pour ce Noël

I wish(list) you a merry Christmas - logo

wishlist-maman

  1. Un tapis de Yoga Mandala : certes, je ne fais pas de yoga, ni même de gym ou de relaxation. Mais je trouve ces tapis/serviettes tellement jolis ! Et un de ces mandalas en jeté de canapé apporterait une belle couleur à mon salon !
  2. Le grand Arc-en-ciel de Grimm : oui, c’est un jouet, et je suis sûre qu’il plairait à mes enfants. Mais il faut être honnête, c’est avant tout moi qui en ai envie !
  3. Une Light Box : voilà ça fait un moment que j’en veux une. Ça n’est pas indispensable alors je suis restée forte et je ne me la suis pas payée, mais j’aimerais bien pouvoir écrire des petits messages plein de tendresse et de lumière moi aussi !

Eh voilà ! Une liste pas très longue, mais pleine de couleurs parce que ça fait tellement de bien en hiver ! Et vous, vous avez commandé quoi au Père Noël ?

 

Save

Save

Save

Save

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

La liste d’envie de Colombe et Petit Olivier

Publié le

Noël approchant, il est temps de faire un bilan des envies de nos bambins afin de s’organiser pour que l’essentiel soit dans la hotte du Père Noël. Afin de regrouper le plus d’idées possible, Maman Clémentine nous proposait de publier nos listes en même temps à l’occasion de son rendez-vous « I wish(list) you a merry christmas« . Je vous livre donc la liste d’envie de Colombe (3 ans 1/2) et de Petit O’ (22 mois).

I Wish(list) you a merry Christmas - logo

La liste d’envie de Colombe, 3 ans et demi

liste-envie-3ans-noel

envie-noel-3ans-suite

  1. Les Num Noms : ils étaient déjà sur la liste d’envie de la rentrée des classes et comme nous n’avons pas eu l’occasion de les acheter, Colombe en a toujours bien envie ! Et j’avoue que je trouve ces petites figurines vraiment mignonnes !
  2. Le gant magique d’Elsa : depuis que Colombe l’a vu sur le catalogue de jouet, elle s’imagine courant à travers le parc glaçant les objets avec son jet d’eau comme la princesse Elsa. Je n’étais pas vraiment fan de ce jouet au départ. Tout d’abord, je me méfie beaucoup de la neige artificielle livrée avec (est-ce que ça va tâcher tous les vêtements, est-ce qu’il faudra la ramasser ensuite)… Mais Colombe m’a dit : « Tu sais maman c’est pour jouet dehors, pas dans la maison ! ». Bon, déjà une règle acquise sans que je ne l’énonce, c’était un bon point. Et en y réfléchissant bien si on le rempli d’eau, ce jouet n’est ni plus ni moins qu’un pistolet à eau, et comme il fait souvent chaud ici, il servira cet été pour les batailles d’eau !
  3. Smoby chef : voilà une pub qui a marqué Colombe ! Elle la chante, elle danse dessus et me parle de tous ces petits gâteaux qu’elle pourrait me faire avec ce Smoby Chef. Je suis une grande gourmande, alors comment résister ?
  4. Halli Galli Junior : Colombe nous voit souvent jouer au jeu Halli Galli et aimerait bien participer. Le jeu original est un peu difficile pour elle, mais je suis sûre que la version junior lui plairait !
  5. Kidizoom : depuis que j’ai lancé le rendez-vous photo « À travers leurs yeux d’enfants », Colombe réclame son propre appareil photo et c’est vrai que je ne suis pas toujours rassurée à l’idée de lui prêter le mien. J’ai donc regardé ce qui se faisait sur le marché et je me suis décidée pour le Kidizoom de V-Tech. Et d’ailleurs il est déjà dans la hotte du Père Noël !

La liste d’envie de Petit Olivier, 22 mois

Petit O’ fêtera ses 2 ans le 30 décembre, alors cette liste sera un peu plus longue, mais elle comprendra les envies pour Noël et pour son anniversaire (oui, nous ferons 2 fêtes séparées, rassurez-vous !).

buzz-toy-story

envie-carsenvie-2ans-noel

  1. Buzz L’éclair : il sera la star de l’année à la maison (il sera même le thème de la fête d’anniversaire !). Petit O’ aime beaucoup Toy Story, mais depuis notre visite à Disneyland Paris, il ne parle que de Buzz. Il a vu la grande figurine parlante Buzz l’éclair chez une amie, l’a pris dans les bras et lui a fait plein de bisous. Bref, Buzz sera LE cadeau de l’année, et d’ailleurs, il est déjà dans la hotte ! (Et ses copains Woody et Jessie seront aussi au pied du sapin !)
  2. Monsieur Patate et ses accessoires Toy Story 3 : nous sommes de grands fans de Monsieur Patate, alors allier Monsieur Patate ET Toy Story c’est juste le bonheur suprême pour nous !
  3. Cars, le DVD : à la maison les DVD sont plutôt orientés princesses et pour cause jusque-là nous n’achetions de DVD que pour Colombe. Petit O’ regarde avec sa soeur et apprécie beaucoup les princesses, mais il est peut-être temps d’élargir un peu notre univers (et puis ça me changera aussi !).
  4. Flash Mac Queen télécommandé : quel petit garçon ne s’émerveillerait pas devant une voiture télécommandée ? Et s’il s’agit du héros de Cars, c’est encore plus impressionnant !
  5. Jeu d’équilibre : Petit O’ va sur ses 2 ans et il est maintenant capable de jouer à ses premiers jeux de société qui nécessite pas mal de concentration. Un petit jeu d’équilibre serait parfait pour débuter.
  6. Jeu d’engrenage : là encore un jeu qui demande de la concentration. Mais ce jeu-là je pense qu’il plairait à toute la famille !
  7. Des marionnettes : parce que nous adorons les marionnettes dans la famille, alors cette année (encore !) il y en aura sous le sapin !

Voilà la liste d’envies du moment. J’espère qu’elle vous aura donné quelques idées !

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Comme chien et chat – À Travers leurs yeux d’enfants

Publié le

a-travers-leurs-yeux-enfants-logo-rdv-adadaetaudodo

Après avoir abordé « les feuilles d’automne » puis « Halloween » pour notre rendez-vous « À travers leurs yeux d’enfants », j’avais envie d’un thème que les petits et les grands pourraient interpréter sans problème. Je me suis alors dit que les enfants aiment souvent les animaux et que cela pourrait être un thème sympa à traiter. Voilà comment m’est venue l’idée du thème de novembre : « Comme chien et chat ».

Notre participation à « Comme chien et chat »

Le thème n’était pas difficile à comprendre pour Colombe (3 ans 1/2), et elle a tout de suite proposé de prendre en photo les chiens et les chats que nous rencontrons tous les jours dans notre voisinage. Colombe a décidé qu’elle prendrait un chat en photo car « tu sais maman, moi j’aime bien les chats, on pourrait en avoir un à la maison » (je me suis tiré une balle dans le pied en choisissant ce thème je crois.). Mais voilà, à chaque fois que nous rencontrions un chat, le temps de sortir l’appareil photo, le chat méfiant prenait la fuite ! Nous avons donc connu beaucoup d’échecs ! Parfois nous n’avions même pas le temps de sortir l’appareil, d’autres fois n’arrivions à obtenir qu’une photo du buisson dans lequel le chat s’était réfugié ! Bref, après 3 semaines d’essais nous n’avions toujours rien !

J’ai donc proposé à Colombe d’illustrer le sujet avec des jouets. Très vite, elle a pensé à ses figurines Petshop et a décidé de les mettre en scène dans une maison. Comme la vie est une fête, cette maison devait être toute particulière et Colombe a choisi une maison champignon dans laquelle elle a posé une fée qui fait la cuisine et un Petit Poney qui se promène au milieu du salon parce que « quand même maman il est beau ce poney on va le mettre sur la photo ». Voilà donc notre chat (à gauche sur la mezzanine) et notre chien (à droite sur la mezzanine -oui c’est un chien, c’est un chihuahua, sur la Côte d’Azur on en a plein des comme ça !)

Chien et chat Petshop

Chien, chat, poney et fée dans une maison champignon

Après avoir pris quelques clichés, Colombe s’est aperçue qu’elle avait oublié de mettre l’un des chiens qu’elle avait réservé pour l’occasion. Elle a alors décidé que ce chien allait rentrer dans la maison parce qu’il était en retard. Voici donc un autre Chihuahua, rose cette fois (Oui sur la Côte d’Azur on trouve des chihuahuas roses…).

L'arrivée d'un nouveau chien dans la maison champignon

Les photos ne sont pas très nettes, mais elles ont été prises en fin de journée et la lumière était vraiment médiocre. Quant au cadrage, il y a eu beaucoup de loupés, mais Petit O’ n’était pas décidé à laisser sa grande sœur prendre une photo tranquillement. Imaginez-vous prendre une photo avec un petit gars qui vous grimpe sur le dos pour essayer d’attraper les jouets devant vous ! D’ailleurs nous avons quelques photos sur lesquels s’est glissée l’attache tétine de notre petit trouble-fête !

photo mal cadrée

attache tétine en plein milieu de la photo

Vos participations à « Comme chien et chat »

Chez Extraordinaire Maman Pivert, Petit Poussin qui n’était pas très inspiré a fini par prendre plusieurs photos du chat de sa mamie.

Chez La Steffamily le challenge photo a donné lieu à une partie de cache-cache entre le chat et les enfants !

Chez Mon joli petit bureau, Emy nous montre des chiens et chats en peluche.

Chez Sorryso, Marius et Gabin ont organisé une petite séance photo pour Raoul, un modèle plus que coopératif !

Amande est un autre modèle coopératif, puisque Je ne suis pas une super maman… mais j’y travaille et Lapinette l’ont pris en photo un certain nombre de fois ce mois ci ! (ici, ici, ici)

Dans l’Atelier de Clélie, l’interprétation a été un peu similaire à la notre pour la petite, et la grande nous fait découvrir le doodling !

Chez Ma vie de Maman Louve, les enfants se sont lancés dans une chasse au trésor au chien et au chat dans la maison !

Chez Maman Fatiguée, Petit Chou se met à hauteur du chien et du chat pour les prendre en photo.

Souris Maman Filou nous fait faire un tour des chiens et chats dans la littérature.

Chez Appellation Maman, les chats de la maison sont mis à l’honneur par Anakin et ses petites sœurs.

Chez Pa’man c’est une longue histoire, Zébulette nous présente son chat câlin.

Chez La pipelette aux baskets, il n’y a pas de lézard !… Enfin si, justement, il y en a un !

Chez Bambins et Escarpins il faut regarder les petits détails !

Chez Prendre le temps, Titechérie a décidé de prendre en photo une statue un peu particulière !

Impression de Liberty nous présente chat, chien et poisson !

Chez Méli Mélo de ma vie, plusieurs interprétations différentes et plusieurs échelles différentes !

Et Chez Anne-Claire, on découvre un joli chat déguisé ! (je poste l’image ici puisqu’elle n’a pas de blog)

chat-deguise

Le prochain rendez-vous

Je sais que vous êtes tous impatients de connaître le prochain thème alors je ne vais pas vous faire patienter plus longtemps ! Pour le 20 décembre, nous devrons plancher sur le sujet : « C’est magique ! ». Comme chaque fois, le sujet est soumis à interprétation : grand magicien, expérience scientifique ou magie de Noël, je suis sûre que nos bambins seront inspirés !

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Et l’école, comment ça se passe ?

Publié le

Durant les vacances de la Toussaint, nous avons revu nos familles et nos amis qui vivent loin de chez nous. Une question brûlait les lèvres de nos proches qui savaient bien que Colombe venait de faire sa première rentrée scolaire : « Et l’école, comment ça se passe ?« .

Il y avait bien-sûr les pessimistes qui ajoutaient un « C’est pas trop dur ? » ou un « ça va, elle ne pleure pas trop quand elle doit y aller ?« . C’est non sans un peu de déception qu’ils accueillent mes explications : « Ça se passe très bien, elle aime beaucoup ce qu’elle fait en classe et n’a jamais pleuré au moment d’aller à l’école. Certains jours sont plus difficiles et elle proteste un peu, mais elle a bien compris que la maîtresse l’attendait pour travailler et qu’elle devait être présente. » . Pourquoi cette déception ? Pourquoi faudrait-il que les enfants pleurent à chaque fois qu’ils vont à l’école ? Ces personnes ont sans doute vécu cela avec leurs propres enfants et cherchent à se rassurer. Ou alors c’est juste que lorsque tout se passe bien, il y a moins à dire… Qu’importe…

Colombe va à l'école d'un pas décidé

Mais alors, l’école, ça se passe bien ? Eh bien oui… et non… Le rythme de l’école est intense pour les petits et ici, le rythme est pensé pour les demi-pensionnaires. Or, ma fille est externe : tous les midi je vais la chercher pour la faire manger à la maison et je la raccompagne à l’école ensuite. C’est un moment auquel je tiens, pas uniquement parce que je suis une horrible mère possessive qui refuse de laisser respirer sa progéniture. J’y tiens car c’est le rythme que j’avais quand j’étais enfant et que j’appréciais tout particulièrement cette coupure qui me permettait de sortir de la vie en communauté tellement épuisante. J’y tiens aussi parce que les menus de la cantine ne correspondent pas à mes principes : beaucoup de viande, des aliments parfois hors saison ! Et j’y tiens car je trouve stupide d’être à la maison, d’être disponible à seulement 5 minutes à pieds de l’école et de ne pas en profiter. Les élèves demi-pensionnaires sont couchés à 13h, mais pour les externes, l’école ne reprend qu’à 14h. On prive donc ces enfants d’une heure complète de sommeil. Les enfants sont réveillés à 15h au plus tard, les externes ont donc au grand maximum 1h de sieste alors que les textes officiels insistent sur le fait que « jusqu’à l’âge de 4 ans, la majorité des enfants a besoin d’un temps de sommeil dès la fin du déjeuner : une sieste d’une durée d’une heure trente à deux heures correspond à un cycle de sommeil et permet à l’enfant de se sentir reposé ». L’école ne respecte donc même pas ses propres règles ! Dans le cas de ma fille, cela a des répercutions catastrophiques : elle a souvent du mal à s’endormir. Dans les meilleurs jours, elle n’y parvient pas sur le temps de la sieste à l’école. Ces soirs-là elle sort de l’école fatiguée mais pas beaucoup plus qu’après une journée normale. Les jours où elle parvient à s’endormir, elle se fait réveiller peu de temps après pour retourner en classe. À la sortie de l’école, je sais tout de suite qu’elle a été réveillée car elle râle, elle refuse d’obéir, et très vite elle part dans les cris et les larmes. En la réveillant peu après son endormissement on prive ma fille de sommeil, et cela de manière régulière puisque cela se reproduit chaque après-midi d’école. Faut-il rappeler que la privation de sommeil est une forme de torture ? Et ça n’est pas moi qui le dit, mais les plus grandes institutions de défense des droits de l’Homme (La Croix Rouge, Amnesty Internationale…)

Il existe une solution simple à ce problème, et c’est celle qui est appliquée dans la plupart des cas : lorsque c’est possible, les élèves de petite section restent chez eux l’après-midi. Après une première semaine d’école épuisante, c’est ce que j’ai proposée à l’équipe éducative. Mais alors la direction de l’école m’a fait la leçon : l’école n’est pas obligatoire avant 6 ans, alors si j’ai fait le choix d’inscrire mon enfant, je dois respecter le rythme et les horaires imposés. Ils sont les mêmes pour les enfants de 2 ans et demi à 11 ans parce que « madame, imaginez comme ça serait compliqué sinon !« . Et si les enfants sont épuisés, si leur rythme de sommeil s’en retrouve chamboulé, c’est le prix à payer pour que les petits découvrent la vie en communauté car « vous savez madame, il y a des avantages et des inconvénients à tout.« …

Un mois après la rentrée, ce rythme avait déjà des conséquences catastrophiques sur ma fille. Lorsqu’elle s’endormait pour la sieste à la maison l’après-midi, elle se réveillait systématiquement en sursaut après 15 ou 20 minutes de sommeil… À la maison, elle ne communiquait plus que part les cris et les pleurs. Épuisée je me suis mise à crier beaucoup moi-même. Mon fils de 20 mois a suivi le mouvement et s’est mis à crier. Et mon mari, supportant les cris de tout le monde était sans doute bien content de partir au travail chaque matin. Je sentais que ma famille ne tiendrait pas, qu’elle risquait l’implosion et cela à cause de l’école… Je cherchais une solution. La changer d’école était compliqué : une dérogation pour une simple histoire de sieste m’aurait été refusée, et les écoles privées sont loin de chez nous. Et quitter cette école c’était aussi quitter une maîtresse bienveillante, stimulante et qui en quelques jours avait déjà permis à ma fille de faire de gros progrès tant au niveau du travail que de la confiance en elle. D’ailleurs la maîtresse ne s’oppose pas à ce que Colombe reste à la maison l’après-midi et elle m’a soutenue tout au long de mon parcours pour trouver une solution. Solution que nous avons fini par obtenir, à force de revenir à la charge auprès de la direction. Et bien évidemment la solution est celle que j’ai proposée dès le départ (ou presque), mais il aura fallu quémander pour obtenir le respect du rythme pour une enfant qui s’épuisait.

Alors l’école, comment ça se passe ? Eh bien l’école c’est une lutte de tous les jours pour faire subir à ma fille le moins de conséquences possible des décisions prises de manière unilatérale par des personnes qui ne connaissent pas nos enfants et qui refusent d’entendre leurs besoins. L’école est une lutte pour se faire respecter et entendre en tant que parents par des personnes qui sous prétexte de leur autorité, considèrent que nous ne pouvons pas être doués de bon sens et que seul leur jugement prévaut. Alors bien-sûr, l’école ne peut pas se faire « à la carte » et les enfants doivent suivre des règles de vie en communauté. Mais est-ce faire une école « à la carte » que d’accepter que tous les élèves de petite section qui en ont la possibilité restent chez eux l’après-midi ? Non, l’école à la carte c’est celle qui me permet à ma fille d’être la seule à bénéficier de cet aménagement. Eh oui, l’école est pleine de contradictions.

Vous êtes choqués de constater que l’école apprend à ma fille qu’elle ne peut pas s’endormir sans être immédiatement réveillée ? Alors attendez l’année prochaine, quand elle sera en moyenne section et qu’on lui apprendra qu’elle n’a plus le droit de dormir, parce que dormir, c’est pour les bébés. Dormir, c’est pour les faibles !

Save

Save

Save

Save

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+